Jouons avec le hasard à la médiathèque !

Au cours du mois de janvier, un rendez-vous a été donné à l’ensemble des classes maternelles pour « jouer avec le hasard » !

Lors de ces accueils, les enfants ont participé à deux activités :

D’une part, ils ont réalisé collectivement une œuvre artistique au hasard d’un jeu de l’oie conçu pour l’occasion, autour des livres d’Hervé TULLET, par Emilie et Marie-Christine de la médiathèque. Le Plan Lecture les remercie chaleureusement pour leur investissement, leur disponibilité et leur créativité!
L’activité proposée aux élèves sera prolongée en classe, par la rédaction d’un écrit sous la forme d’un poème, d’un haïku ou simplement d’un titre évoqué par les œuvres artistiques collectives ainsi réalisées. Pour finir, ces œuvres trouveront toute leur place lors de la fête du livre à la médiathèque.

D’autre part, il a été proposé aux élèves de jouer aux jeux littéraires des années précédentes où le hasard à trouvé toute sa place! Le Plan Lecture remercie l’école maternelles Chérifi pour le don de leurs jeux.

Enfin, quand les groupes étaient trop importants, des animations de lecture d’album d’Hervé TULLET ont été proposés pour le plus grand plaisir des enfants.

Hervé TULLET
Jeux du hasard
Hervé TULLET
Création artistique collective
Jeux …
… littéraires
Lecture d’albums

« A la croisée des Chemins » Conteur Fdida

Jeudi 17 janvier, 11 classes de cycle 3 des écoles de Bischwiller ainsi que du collège A Maurois  se sont rendues à la médiathèque pour écouter les histoires  » A la croisée des Chemins »* d’un conteur, M. Fdida, accompagné d’un instrument bizarre.. un santour**.
Ce spectacle s’est inscrit dans la thématique de l’année du Plan Lecture « Par Hasard ». Dans chacun des contes, le hasard a trouvé une place de choix. Il apparaît au moment où l’on s’y attend le moins tel un diablotin qui sort de sa boîte ! Le public a été happé par ce conteur qui alterne musique et histoires, et passe par de nombreuses émotions telles que le rire, la surprise !

*Que veut dire l’expression « A la croisée des chemins ? »
Le terme « croisée » est utilisé dès le Moyen Age pour désigner un point d’intersection, un lieu où des routes se croisent. Dans cette expression, il est employé dans un sens figuratif pour évoquer un moment où une personne doit faire un choix, le plus souvent délicat.

**Le santour est un instrument de musique iranien, diffusé par tout le Moyen-Orient, appartenant à la famille des cithares sur table. Il s’agit d’un instrument à cordes frappées, tout comme le piano apparu plus tard, dont il est l’origine commune.. On en joue à l’aide de deux petits marteaux (mezrab en persan ou en turc) placés entre les doigts.